Bouteille et raisin

L’actualité du vin


24 octobre 2014

Les Hospices de Beaune

27 juillet 2014

Bourgogne : Bernard Arnault achète le Clos des Lambrays

Bernard-Arnault

Le numéro un mondial du luxe LVMH a acquis le Domaine du Clos des Lambrays, grand cru bourguignon. Lire l’article sur la Revue du Vin de France

Il est ainsi manifeste que la Bourgogne est regardée attentivement par de grands investisseurs internationnaux. Après François Pinault en 2006 puis un investisseurs Chinois, Bernard Arnault pose un premier pied en Bourgogne avec cet achat. Le groupe était déjà présent dans le vignoble de Champagne, de Bordeaux et à Cognac.

Investir dans des vignes prestigieuses en Bourgogne n’est pas seulement réservé aux grandes fortunes. Via les groupements fonciers viticoles GFV, vous pouvez devenir propriétaire dès 15 000 € environ. Pour rester informé des opportunités d’investissement, téléchargez et retournez nous le mandat de recherche.

24 juillet 2014

Après Mondovino : Résistance Naturelle

Dix ans après Mondovino, Jonathan Nossiter récidive :
Dans ce nouveau documentaire “Résitance Naturelle”, Jonathan NOSSITER repart en guerre contre l’industrustrie et la normalisation du goût. Il montre qu’il est toujours possible de faire des vins fins sans ajout (ou presque) de produits chimiques tels que le soufre. Il s’agit bien d’un film militant en faveur de viticulteurs qui travaillent en biodynamie ou en “vins naturels”.

Il est important de rappeler que l’appréciation d’un vin est subjective et propre à propre à chaque consommateur.

1 juillet 2014

Pourquoi un viticulteur recourt-il au montage d’un GFV (à vocation viticole) ?

Un objectif financier

Nous ne montons pas des groupements viticoles ayant pour objectif de renflouer les comptes de viticulteurs dont l’équilibre financier est délicat. Souvent les viticulteurs choisissent d’uiliser un GFA viticole pour acquérir de nouvelles vignes et ainsi augmenter leur surface de production sans anéantir leur capacité de réinvestissement ou d’endettement.

Certains viticulteurs montent un groupement à partir de vignes qu’ils détiennent déjà. Ainsi, les liquidités récoltées pourront servir au financement de nouvelles acquisitions de vignes ou à l’amélioration de l’outil de production (rénovation de la cuverie par exemple).

Les viticulteurs peuvent aussi poursuivre un objectif successoral en anticipant la transmission.

13 juin 2014

Un projet intéressant à soutenir !

joseph-amand

Deux filles dynamiques et passionnées de vin :

Le projet consiste à voyager pendant une année dans le monde entier à la rencontre de vignerons afin d’échanger et de partager leurs points de vue sur la viticulture de terroir.

“Notre objectif est de pouvoir retranscrire au mieux ces rencontres grâce à un site internet et à un livre.”

En savoir plus et soutenir ce projet