L’actualité du vin


11 janvier 2015

Exemple : impact successoral de la détention de parts de GFV (GFA)

Succession d’André décédé à Paris le 12 janvier. Le défunt, qui est veuf, laisse pour lui succéder un fils unique. Pas de donation antérieure. A l’actif successoral figurent des parts de GFA d’une valeur de 150 000 €. Au passif figure le solde justifié de l’emprunt souscrit pour l’acquisition du bien considéré d’un montant de 20 000 €.

La détermination de la fraction du passif déductible s’effectue de la façon suivante :

Actif imposable :

Exonéré
Imposable
Partie inférieure à 101 897 €
76 423 € (3/4)
25 474 € (1/4)
Partie supérieure à 101 897 €
24 052 € (1/2)
24 051 € (1/2)
TOTAL
100 475 €
49 525 €

Passif déductible :

Le passif de 20 000 € à la charge de l’héritier est déductible de sa part taxable dans les conditions de droit commun, à concurrence de : 20 000 € x 49 525/150 000 = 6 603 €.

Sed Nullam consequat. suscipit vel, Donec elit. leo.